Cartographie Cabriès | CABRIÈS NATURE ENVIRONNEMENT

Zone Natura 2000 du Plateau de l’Arbois

Le Plateau de l’Arbois représente 4292 hectares de sites exceptionnels protégés par une directive européenne dite « Directive Habitats ».

Depuis 1992, la directive européenne dite Directive Habitats a instauré la création d’un réseau européen de sites exceptionnels du point de vue de la flore et de la faune. Ce réseau s’appelle Natura 2000.

Natura 2000 a pour double objectif de préserver la diversité biologique des milieux et de valoriser le patrimoine naturel de nos territoires.

Mais il n’est pas figé : il tient compte des activités sociales, économiques, culturelles et régionales présentes sur les sites désignés. Il repose ainsi sur un équilibre entre nature et activité humaine.

Les impacts sur la ZPS et les zones habitées

Les impacts du tracé Nord 2 Vert sont extrêmement réduits alors que ceux du tracé Sud sont lourds de conséquences désastreuses tant sur la ZPS que sur les zones habitées.

Le tracé Sud aurait un impact majeur sur le lac du Réaltor, partie intégrante de la ZPS du Plateau de l’Arbois. Construit à proximité des zones habitées de Calas, il induirait de nombreuses nuisances et il aggraverait les risques hydrauliques existants.

Le tracé Nord 2 Vert aurait un impact extrêmement limité sur l’environnement du fait de sa traversée réduite en ZPS. Construit à l’écart des lotissements, il préserverait les nombreux habitants des nuisances sonores et de la pollution routière. Il n’aggraverait pas les risques hydrauliques, avérés dans le secteur.

 PPRT

Contenu…

 

Risques hydrauliques sur le secteur du Réaltor

Le secteur du Réaltor est un secteur à hauts risques : les eaux du Bassin Versant Arbois-Sud convergent naturellement sur les zones habitées de Calas.

Les eaux de ruissellement du Bassin Versant Arbois-Sud convergent naturellement sur le lac du Réaltor ainsi que sur les zones habitées de Calas.

L’inscription en tranchée de la RD9 sous la gare Aix-TGV, elle-même entièrement implantée sur ce bassin versant, a aggravé le risque naturel.

Le projet d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) à proximité de la gare, sur 40 hectares, de même que le projet de tracé Sud du Conseil Général, empiétant sur les berges du lac, amplifieraient considérablement le risque hydraulique.

Tous les aménagements existants et futurs doivent faire l’objet d’une étude hydraulique globale afin que soient réalisés les travaux capables d’éviter les inondations et de préserver le lac du Réaltor de la pollution.

Zone Inondable

contenu

PIG

contenu

Free WordPress Themes, Free Android Games